Pour toute intervention, une information préalable est communiquée. En toute transparence et pour une information claire et compréhensible.

Cela concerne les actes suivants :

la pré-consultation est impérative

Elle permet de valider:

  • l’inexistence de contre-indication pré opératoire (kératocône… cornée trop fine… pupille trop grande ou trop petite…)
  • l’approbation de la technique optimale et du site opératoire
  • la longévité du résultat obtenu

Attention toutes les opérations demandent des tests biométriques et bio morphologiques, la correction visuelle ne suffit pas pour conclure à une indication.

Le choix de la bonne technique à utiliser est primordial. De lui, dépendent les facteurs de réussite de l’opération. Cette étape consiste notamment en un examen de mesure de la réfraction pour déterminer la mesure exacte et le type de problème de vue rencontré.

L'étendue du trouble visuel

Bien entendu, avant tout démarrage d’examen, il est impératif d’ôter vos lentilles qui peuvent déformer la cornée. Pour les lentilles souples il est demandé de ne plus les porter durant 5 jours avant l’examen. Pour les lentilles rigides (ou semi-rigides), le délai est de 10 jours.

Ces consignes doivent être strictement respectées. Des gouttes cycloplégiques seront versées durant l’examen pré-opératoire. ce qui aura pour effet de paralyser durant un certain temps l’accommodation. Cette précaution est prise pour permettre au chirurgien de quantifier précisément l’importance de votre défaut visuel (presbytie, astigmatisme, hypermétropie. myopie)

La dilatation de la pupille permet à l’ophtalmologiste d’examiner la rétine par le biais de clichés rétinographiques. Cet examen peut être aussi effectué avec des verres d’observation (analyse plus fine).

La mesure de la courbure détermine avec précision avec quelle intensité le laser doit agir sur la cornée. C’est en modifiant la courbure antérieure de l’oeil que l’anomalie est corrigée. De la même manière peut être repéré un kératocône (irrégularités de la cornée) qui est une contre-indication d’une opération des yeux aux laser.

Afin d’analyser les faces avant et arrière de la cornée, on fait appel à la cornéotopographie. En effet, son utilisation a beaucoup évolué récemment (topographie d’élévation, ou Orbscan, Aberrométrie).

L’épaisseur de la cornée diffère d’une personne à l’autre, tout comme l’intensité de la myopie, c’est pourquoi l’importance de la mesure de la cornée est capitale. Le laser Excimer (Lasik ou PKR) travaille directement à son contact

Suite à l’opération, l’épaisseur résiduelle de la cornée doit permettre d’éviter une instabilité de la cornée, devenue trop fine. Cette mesure est réalisée avec un pachymètre ultrasonique.

db982de974adc4ac37350ad8f20eef55UUUUUUUUUU